mercredi 27 septembre 2017

Eli et les affres du bricolage

Je suis intervenu hier dans un centre de formation. Et dans la salle attribuée à notre groupe, je découvre ceci. Un écran de projection instable, calé avec un livre. Et pas n'importe quel livre, un livre d'Eli Goldratt, que je considère comme un génie. Et parmi tous ses ouvrages, c'est "Un an pour sauver l'entreprise", la traduction française de "Necessary but not sufficient". Nécessaire, mais pas suffisant.

C'est exactement ça : une cale est nécessaire pour que l'écran ne tombe pas par terre, nécessaire si on ne veut pas régler le problème à la base. Mais certainement pas suffisant pour revenir à un niveau correct.

J'ai proposé de sauver ce livre, et d'apporter une cale en bois pour l'échanger. Mon interlocutrice a été ferme : "Pas question de mettre un morceau de bois "qui va disparaitre" et l'écran ne sera plus utilisable. C'est un vieux livre, ça fait 3 ans que je travaille ici, et je l'ai toujours vu là".

Drôle d'oraison funèbre...

H